Éprouver et penser le lien

Éprouver et penser le lien

« Éprouver et penser le lien » voici la thématique abordée lors du 4ème colloque de la SFPI (Société Française de Psychanalyse Intégrative), qui a eu lieu à Paris le 24 novembre 2018, où le directeur de NGI (Cyrille Bertrand) est intervenu sur son parcours et son expertise en PGRO, notamment en neurosciences affectives.


 

Colloque SFPI : « Eprouver et penser le lien, individus, groupes et société ».

La Société Française de Psychanalyse Intégrative (SFPI) a organisé le 24 novembre 2018 à Paris 12ème un colloque qui portait sur : « éprouver et penser le lien ». 

Ce colloque s’adressait aux professionnels de la santé mentale auprès de qui « l’incapacité d’être seul et à être en lien » se fait de plus en plus entendre en dépit de la multiplication des interactions, en particulier à travers les réseaux sociaux. La SFPI, fidèle à sa philosophie d’ouverture, a invité des spécialistes de sciences humaines de sensibilité différente et intégrative pour élargir la réflexion sur la question du lien ! A ce titre, Cyrille Bertrand a été invité pour intervenir sur les Neurosciences Affectives qui créent du lien régulé et mentalisé.

Des ateliers animés par des praticiens agréés de la SFPI ont permis aux participants d’expérimenter différentes approches thérapeutiques autour de la notion du lien : Groupe thérapeutique et lien, Art-thérapie et lien, Corps et lien, Fin de thérapie et lien.

 

Cyrille Bertrand invité de la SFPI pour parler des Neurosciences Affectives !

Notre directeur de l’école NGI (Neuro Gestalt Institut), Cyrille Bertrand, est intervenu à 16h lors de ce colloque pour interagir avec les participants sur des notions de Neurosciences Affectives : « L’éclairage des neurosciences affectives sur la posture du praticien : une nouvelle dimension intégrative qui amène un changement de paradigme »

image de cyrille bertrand, directeur de NGI, intervenant pour le colloque de la SFPI : "Éprouver et penser le lien"

Gilles Delisle, dans les années 1990, s’est intéressé à la complexité du lien, dans ce qu’il a d’indispensable et d’intolérable : théorie révisée du Self par les auteurs de relations d’objet (Fairbairn, Winnicott, Kohut, etc.), afin de traiter les troubles de la personnalité. En parallèle, naissait le concept de neurosciences affectives avec Jaak Panksepp. En 1998, d’autres, comme Schore et Fonagy, s’intéressaient à la régulation affective et au concept de Mentalisation issu des théories sur l’attachement.

Au-delà d’évoquer ces différents auteurs, Cyrille Bertrand a montré comment, dans le travail clinique, les patients retraversent leur développement psycho-affectif et l’impact qui en découle sur les professionnels. Nous parlons aujourd’hui « d’endiguement psychique » afin de pouvoir recréer du lien régulé et mentalisé.

Les neurosciences affectives amenant un éclairage intégratif, il propose un changement de paradigme dans la posture qui permet de travailler les phénomènes de régulation, de mentalisation et le lien dans ce qu’il a de complexe.

 

image de cyrille bertrand, directeur de NGI, intervenant pour le colloque de la SFPI : "Éprouver et penser le lien" image d'un diaporama pendant l'intervention de cyrille bertrand, directeur de NGI, intervenant pour le colloque de la SFPI : "Éprouver et penser le lien"

 

Un grand merci à SFPI !

Un grand merci à la société Français de Psychanalyse Intégrative pour l’invitation faite à NGI d’intervenir sur les neurosciences affectives… Et un grand merci pour cette belle journée passée avec vous et tous ses participants !

 

> Voir la plaquette du colloque (en PDF)

> Site Web SFPI : www.sfpsychanalyseintegrative.fr

 


 

> Formations en liens avec cet article :INTRODUCTION PGRO / CYCLE INTENSIFLA TRILOGIE

 


 

À propos de l’auteur

sami Benyounes administrator

Webmaster / Rédacteur Web - Responsable Digital

Laisser un commentaire