La supervision

ParCyrille Bertrand

La supervision

Je profite de la mise en place d’un nouveau groupe de supervision didactique, le mercredi à partir de mars 2019, pour évoquer l’importance de la supervision !


Quel est notre regard sur la supervision ?

La supervision est un acte éthique et déontologique : 

  • éthique par le fait que le professionnel a conscience de ses limites
  • déontologique car le professionnel a également conscience des limites de son approche.

Dans l’équipe des formateurs de NGI, nous pratiquons plusieurs sortes de supervision : Clinique, didactique, hiérarchique et mixte.

Gilles Delisle a créé un manuel de superviseur afin d’appréhender ces différents types de supervision mais également de mieux définir les systèmes relationnels entre le supervisé et le superviseur. Mes propos font donc référence à ce manuel avec lequel j’ai travaillé lors de ma formation de superviseur didactitien. Cette formation et ce manuel m’ont aidé et m’aide encore aujourd’hui dans ma posture de superviseur du CIG et de directeur pédagogique de NGI. Mon propos du jour est largement inspiré de ce manuel et des modèles que j’ai développés au fil des années de superviseur.

Les 4 modèles de supervision à Neuro Gestalt Institut !

Je vais vous présenter succinctement quatre modèles, deux dans un contexte hors formation ou bien dans le cadre d’une formation et préciserai à qui s’adresse ces modèles.

Modèles hors contexte de formation en individuel

La supervision clinique :

C’est un espace où le supervisé vient chercher le regard d’un expert, qui est senior dans son domaine d’intervention. Les rencontres se font à un rythme d’une séance tous les mois, le travail est centré sur des cas clients.

> Public : psychiatre, psychologue, psychopraticien et coach

La supervision mixte :

C’est une combinaison de plusieurs approches qui s’intègre au service du supervisé. Depuis sept ans, j’ai créé un modèle de supervision mixte que j’ai nommé « Hypervision® ». C’est une supervision holistique où trois axes sont travaillés :

  1. Développement de son identité professionnelle
  2. La problématique récurrente à travers les cas clients
  3. Les vulnérabilités du supervisé

> Public : psychiatre, psychologue, psychopraticien, coach et plus récemment des dirigeants.

Modèles dans un contexte de formation en groupe

La supervision didactique :

C’est un espace où le supervisé continue de recevoir un enseignement par son superviseur qui incarne une posture d’enseignant, de maitrise dans une approche. L’enseignement dispensé à NGI à travers l’acte de supervision est la PGRO.

> Public : psychiatre, psychologue, psychopraticien en formation

La supervision hiérarchique :

Dans cette dernière, c’est la dimension d’évaluation qui est présente! Cette dimension est présente dans le cycle intensif, ce qui est demandé aux superviseurs afin d’évaluer les trois compétences en développement.

> Public : psychiatre, psychologue, psychopraticien en formation

Nouveau groupe de supervision à partir de mars 2019 !

A partir de mars, un troisième groupe de supervision didactique sera ouvert pour les professionnels de la santé mentale, déjà formés à la psychothérapie du lien ou qui souhaitent découvrir cette approche intégrative dans un contexte de supervision.

Sinon, n’hésitez pas à me contacter pour de l’hypervision® dans un cadre individuel !


> Formations en liens avec cet article : SUPERVISION DIDACTIQUE


À propos de l’auteur

Cyrille Bertrand editor

Fondateur et Directeur pédagogique de NGI

2 commentaires pour l’instant

Jacques BENYOUNESPublié le7:19 - Fév 11, 2019

Merci Cyrille pour la richesse et la clarté de ton article sur les différents types de supervision.
Jacques

Laisser un commentaire