MALTRAITANCES AU PSYCHODRAME

Parsami Benyounes

MALTRAITANCES AU PSYCHODRAME

23ème Colloque sur le psychodrame psychanalytique : « maltraitances au psychodrame ». Le 28 Novembre 2020 à Paris.


Qu’est-ce que la maltraitance ?

Il y a maltraitance quand le fort abuse de sa force pour faire souffrir le faible sans courir lui-même de risque.

La maltraitance envers l’enfant

Le terme est le plus communément utilisé lorsque la victime est un enfant, et l’agresseur un adulte, profitant de sa force pour infliger coups, tortures et parfois mort. L’enfant peut aussi être maltraité par d’autres enfants, pour exercer des violences ou des menaces de violences pour rançonner, exercer un chantage. Mais la relation de violence peut encore s’inverser, le tortionnaire étant l’enfant qui tyrannise un parent impuissant.

La maltraitance conjugale

Un autre cas met en jeu les relations de couple. Le plus souvent un homme se conduit comme si la femme était un bien personnel et la frappe pour la punir, parfois la tue. Le nombre d’hommes tués par une femme au terme de violences conjugales est cinq fois moindre. On peut observer la dissymétrie des motifs, en général la femme tue l’homme pour s’en débarrasser, l’homme tue la femme pour la garder.

La maltraitance au travail

Un troisième domaine de maltraitance concerne les relations de travail, où un supérieur abuse de la situation pour faire souffrir un subordonné par les multiples moyens qu’autorise et semble parfois légitimer la vie de l’entreprise. L’auto-élimination de la victime par « burn-out » ou dépression anxieuse peut alors advenir.

De la maltraitance au psychodrame

L’histoire d’une maltraitance montre que s’y développe des « rôles » : le bourreau, le justicier (ou sauveur) et la victime. Et la situation s’exaspère du masochisme de cette dernière. L’enfant maltraité croit que la vie est ainsi et souffre en silence; la femme battue vient à penser qu’elle le mérite. Peuvent se créer apprentissage et transmission de la maltraitance.

Toutes ces situations peuvent, avec précautions, être mises en scène au psychodrame. L’objectif est d’abord de mettre en évidence le dialogue des rôles de tyran et de victime. Au-delà, car c’est bien de psychanalyse qu’il s’agit, le travail se centrera sur le couple sadisme/masochisme et sur le narcissisme malmené.


Lieux

30 rue Cabanis

Paris

Date

28 Novembre 2020


> Information

Programme
Inscription

> Renseignement

01 53 17 13 50

pratiques.formation@spasm.fr

www.lad.fr


Source :  www.santementale.fr


À propos de l’auteur

sami Benyounes administrator

Rédacteur Web / Responsable de Communication

Laisser un commentaire