Le développement psycho affectif – première partie

ParCyrille Bertrand

Le développement psycho affectif – première partie

Après avoir abordé les trois compétences qui donnent une assise dans la posture des professionnels, je souhaite évoquer le développement psycho-affectif tel que nous le travaillons dans la psychothérapie du Lien.


Qu’est-ce que le développement psycho-affectif ?

Le développement de la personne se déploie autour de trois grands enjeux : l’attachement, l’estime de soi et Eros/Ethos (amour et sexualité). Le thérapeute, au-delà de repérer les impasses relationnelles, devra saisir les mouvements inconscients du client qui cherche à compléter son développement psycho-affectif, lié au passé développemental.

Le cadre même de la thérapie permet au client de rejouer ses enjeux, ainsi la stratégie thérapeutique ne sera pas la même selon l’enjeu d’activité chez le client. Cela demande beaucoup de régulation interne de la part du thérapeute car les enjeux du client viennent résonner avec ses propres enjeux considérés alors comme des zones de vulnérabilité ; Celles-ci sont « traitées » au cours de sa propre thérapie et sont réabordées dans le cadre de la supervision.

Pour le client, les résurgences du développement psycho-affectif vont s’exprimer dans les relations intimes, dans les relations dites « significatives » comme avec le conjoint, les enfants, les amitiés et parfois les relations professionnelles quand il y a un surinvestissement de celles-ci… également avec le thérapeute.

 

« L’importance de l’éthique du thérapeute pour être garant de l’intimité relationnelle »

 

C’est l’intimité relationnelle qui va permettre la transformation. Vous comprendrez aisément l’importance de l’éthique du thérapeute pour être garant de cette intimité afin de revisiter les enjeux dans la sécurité liée au cadre thérapeutique.

 

Le schéma de la pathogenèse et du développement normal :

L’attachement, l’estime de soi et Eros/Ethos (amour et sexualité) vont être plus ou moins bien métabolisés en fonction de la capacité de l’enfant à faire face aux enjeux et à l’environnement dans lequel il va les découvrir. Cette rencontre dans les premières années de l’existence va être déterminante dans la structuration de la personnalité.

(Voir ci-dessous le schéma de G.Delisle, CIG de Montréal)

 

Image du schéma "multifactoriel de la pathogenèse et du développement normal", créé par G. Delisle, du CIG de Montréal. Image figurant sur l'article "Le développement psycho-affectif"

 

Quand la somme des facteurs de résilience est supérieure à la somme des facteurs de risques, elle constituera une personnalité « saine », à l’inverse un « trouble » de la personnalité se structurera.

 

Les prochains articles à venir :

Dans les trois prochains articles, je reviendrai plus spécifiquement sur chacun des enjeux :

  • Attachement :  j’évoquerai les différents types d’attachements et ce que cela peut engendrer dans le travail thérapeutique.
  • Estime de soi : le travail sur l’estime de soi est important pour traiter la question de la honte.
  • Amour et sexualité : cet enjeu est important sur l’accès aux symboles et sur la différenciation.

Le développement psycho affectif se construit tout au long de notre existence bien qu’il commence dès notre petite enfance. Plus tard nous traverserons des crises développementales de l’âge adulte, à peu près tous les « dix ans » … Cela a son importance, car certains clients viendront nous consulter à la suite de ce type de crise et non pas forcément à cause d’un trouble de la personnalité.

Cela fait apparaître le côté crucial du travail d’éclaircissement de la demande du client et du diagnostic à l’occasion des premières séances.

 

Nos stagiaires apprennent à travailler d’une manière spécifique avec ces trois enjeux lors du stage « la trilogie ».

 

Pour ce qui est de la question du diagnostic, nous allons mettre en place une formation à la psychopathologie à partir de janvier 2019 au sein de l’institut NGI. Nous souhaitons que cette formation puisse aider les professionnels à différencier une crise développementale de l’âge adulte et un trouble de la personnalité. De plus amples informations concernant ce stage seront communiquées en juin.

 

Je vous dis au mois prochain pour l’article sur l’attachement et soyez « attentifs » sur les prochaines informations concernant le stage psychopathologie pour celles et ceux qui sont intéressés par ce programme.

 

 

> Formations en liens avec cet article : INTRODUCTION PGRO / CYCLE INTENSIF

 


 

À propos de l’auteur

Cyrille Bertrand editor

Fondateur et Directeur pédagogique de NGI

3 comments so far

Murhula RonsardPublié le1:26 - Oct 2, 2019

Bonjour Mr Cyrille. J’aime bien la présentation sur le développement psychoaffectif et je suis en face d’un patient qui n’a jamais aimé, et qui a recouru à 3 reprises aux prostituées pour assouvir sa curiosité sexuelle. Il a 37ans et diplômés d’université (licencié) et dont ses problèmes ont commencé dès son adolescence. Il n’a pas de copine, il est très nerveux, irritable aux moindre contrariétés et s’isole et même est qualifié d’asocial par ses proches.
Éclairez moi sur la démarche thérapeutique et techniques psychologiques à utiliser.
Je suis psychologue clinicien.
Merci
Bien cordialement.

    Cyrille BertrandPublié le11:18 - Oct 4, 2019

    Bonjour Monsieur, si vous êtes intéressé au développement psycho-affectif, je vous conseille vivement la lecture du livre de Gilles Delisle « Les pathologies de la personnalité, perspectives développementales » aux éditions du CIG.
    Bien cordialement

Murhula RonsardPublié le12:05 - Oct 4, 2019

Merci Mr Cyrille

Laisser un commentaire